Créer mon blog M'identifier

Un mariage à l’allemande

Le 13 août 2013, 00:32 dans Société 0

Plein de traditions, un mariage en Allemagne ne vous laissera pas le temps de vous ennuyer!

Ce week-end, nous étions invités à un mariage dans la région du Eichsfeld dans l’Est du Thuringe. Un coin assez traditionaliste et je me demandais à quoi pouvait bien ressembler un mariage par là-bas. Maintenant que j’ai vécu l’expérience, je veux la partager avec vous.

 

1. Casser la porcelaine - Polterabend

 La veille de la cérémonie, la fête commence lorsque les futurs époux cassent la vaisselle. Non, pas de crise de nerfs de dernière minute, mais juste une petite tradition.

Le couple et ses invités jettent ensemble sur le sol porcelaine et faïence dans la joie et la bonne humeur. Mettez-y de la force et de l’entrain car plus il y aura de morceaux et plus les futurs mariés auront devant eux des années de bonheur !

L’entrain ne manque souvent pas aux enfants, pour qui casser les assiettes de Tata sans se faire réprimander est une activité assez appréciée, et pour les adultes, il y a là une bonne occasion de se défouler et de libérer le stress et la rancœur du travail pour un week-end plus détendu.

Et si les assiettes ne sont pas assez, pas de soucis, bien souvent, ce n’est pas que la vieille vaisselle qui y passe, car il n’est pas rare que quelqu’un arrive avec une voiture chargée de vieux lavabo et toilettes. On peut dire que cette petite soirée donne l’occasion à certains de refaire leur salle de bain.

Mais surtout, pris dans l’euphorie, n’allez surtout pas casser un verre. Cela gâcherait la fête, car briser un verre porte malheur…

Ceux qui ont l’esprit pratique se demandent peut-être « Et qui est-ce qui doit tout nettoyer après ? » La réponse à cette question est : les Mariés ! Avec ce nettoyage à quatre mains, ils doivent ainsi démontrer qu’ils sont capables de travailler ensemble.

Tradition barbare ou bonne idée pour décompresser avant le jour J, chacun peut voir ici ce qui lui plait.

 

 2. Durant la cérémonie : bague à droite et pas de témoin…

En Allemagne, lors de l’échange des anneaux, la bague, grand symbole des gens mariés, se met à la main droite. Une ancienne tradition voulait que l’on porte la bague de fiançailles à l’annulaire gauche et qu’au moment du mariage, la même bague soit passée à l’annulaire droit.

 Témoin ou pas de témoin ? En Allemagne, il ne semble pas indispensable d’avoir des témoins à son mariage. De même, l’endroit où le mariage civil est enregistré ne doit pas nécessairement être celui où l’on vit.

 Ainsi nos amis qui habitent à Munich ont été seuls s’enregistrer à Weimar pour leur mariage civil. Sans témoin et sans famille. Le mariage religieux a quant à lui été célébré avec nous tous, comme ayant plus de valeur dans cette région catholique et traditionaliste d’Allemagne.

 

3. Un chemin de fleur à la sortie de l’église

 Normalement, deux jolies petites filles devaient parsemer le chemin de la sortie de l’église avec des pétales de fleurs sur lesquels les époux auraient marché pour un symbole de fécondité.

Les deux petites-filles étant assez crispées n’ont réussi qu’à lancer deux ou trois pétales de fleurs qui sont venus se coincer dans la robe de la mariée. Peut-être que le bel effet de marcher sur un chemin recouvert de pétales de fleurs a été raté, mais pour ce qui est de la fécondité, si les deux ou trois pétales gardent leur rôles, alors le couple sera certainement comblé.

 

4. Kaffee und Kochen

 Si en France, nous avons après la cérémonie, un buffet avec champagne et petits fours ou autres, en Allemagne, il n’y a pas de réunion sans ‘Kaffee und Kochen’ ou ‘Café et gâteaux’ !

A la place du verre de Champagne, c’est avec une tasse de café ou de tisane à la main que vous allez à la rencontre des invités. Enfin, il est bien possible que tout le monde soit déjà attablé à manger ses gâteaux. Ici, pas de petits gâteaux que vous pouvez manger avec les doigts, mais il vous faudra bien une cuillère pour découper un morceau de la part crémeuse qui trônera certainement dans votre assiette.

Les gâteaux allemands pourraient ainsi être partagés en deux catégories. Des gâteaux simple avec des fruits ou du chocolat/du café… et des gâteaux monstrueux avec une bonne dose de crème. Cette seconde catégorie peut vite devenir écœurante si vous avez rempli votre assiette avec. Donc un petit conseil, même s’il est difficile de choisir dans la multitude de gâteaux qui recouvre la table, il vaut mieux ne pas essayer de tout goûter, c’est impossible ! Surtout qu’il faut penser que si le dessert vous est présenté maintenant, vous avez encore tout le repas de noce à déguster.

 

5.  Je te porte dans notre cœur

 Un peu de cœur de de romantisme car c’est un mariage que diable !

Durant la pause ‘café-gâteaux’, c’est le moment pour les Mariés de montrer de nouveau leur capacité à travailler ensemble.

Deux invités arrivent à la rencontre du couple avec un drap sur lequel est dessiné un grand cœur avec leurs noms inscrits au milieu. Un peu comme ces cœurs que les amoureux tracent sur les arbres.

Les nouveaux époux doivent découper ce cœur à l’aide de ciseaux. Pour ceux qui pensent que jusqu’ici, ce n’est pas bien difficile, ils oublient qu’il s’agit là d’une ´preuve et ainsi les ciseaux n’ont rien de classique et sont de bons petits ciseaux pour couper les ongles !

Une fois le cœur découpé, il est montré joyeusement à tout l’assemblée qui applaudie et encourage le marié qui doit porter sa toute fraîche épouse à travers le vide laissé par le cœur.

Une tradition amusante qui ne demande pas beaucoup d’effort d’organisation si ce n’est un vieux drap et quelque bombe de couleur pour faire un beau cœur coloré et écrire les prénoms du couple.

 

6. Couper du bois

 Les Allemands aiment à tester la capacité du couple à collaborer. Après la découpe du cœur, il s’agit de couper du bois. Enfin il faut que le couple coupe un tronc en deux pour symboliser l’équilibre du couple et symboliser l’affrontement des problèmes qui pourraient survenir dans leur vie. Mais encore une particularité, ils doivent couper ce tronc à l’aide… d’un couteau suisse ou d’une petite scie…

Pour ces Dames, je tiens à préciser que dans le cas de notre mariage, la mariée a bien sûr porté un voilage par-dessus sa robe afin de la protéger des éventuelles sciures qui pourraient venir se coller sur sa tenue de princesse. Et pour le risque de suer et de voir son maquillage couler… C’est le problème avec les traditions, elles sont souvent des épreuves avec toutes les qualités et problèmes qui en ressortent.

Cette tradition peut prendre du temps. Le témoin veut venir à remplacer la mariée pour un temps – il faut tout de même que ce soit avec sa femme que le marié finisse de couper son morceau de bois- et la petite scie peut se transformer en une meilleure scie. Car d’une épreuve, l’on apprend et l’on peut changer d’outils, l’on peut être soutenu, mais au bout, l’on sera toujours ensemble !

 

7. Voile et bouquet de la mariée pour les demoiselles

Tout le monde connait cette tradition où toutes les demoiselles à mariées se regroupent euphoriques derrière la mariée qui lance son bouquet dans le groupe où certaines jeunes femmes jouent des coudes pour attraper le fameux bouquet de fleurs qui leur ‘garantira’ un mariage proche.

Peut-être connaîtrez-vous moins la suite de cette tradition qui veut que la jeune femme qui ait attrapé le bouquet danse seule avec son partenaire (pas la première danse, bien entendu réservée aux nouveaux époux). Et si elle n’en a pas penserez-vous peut-être. Là, voilà l’occasion d’aller inviter un beau célibataire qui ne pourra normalement pas refuser son offre. Bien sûr il vaut tout de même mieux être déjà en couple si le bouquet vous tombe dans les mains

Le voile de ma mariée, béni par le prêtre est partagé entre les demoiselles qui bénéficient ainsi aussi d’un peu de cette bénédiction pour leur union.

 

8. Ect…

 Bien sûr, il y a aussi des jeux, des discours, de la danse et de la boisson, mais cela n’a rien de typiquement allemand.

 

Si vous aussi vous êtes allés à un mariage en Allemagne. Avez-vous pu aussi apprécier ces traditions ou même en découvrir d’autres ?

 

A propos

Le 29 juillet 2013, 13:04 dans Humeurs 0

Curieuse, voyageuse, rêveuse, conteuse, râleuse, un peu peureuse et maintenant blogeuse!

Je me présente: Marguerite la vache normande!

Je me suis toujours intéressée à observer ce qui se passait dans le pré voisin jusqu'à ce qu'un jour, je me décide à prendre mon élan pour sauter la barrière. Maintenant, le côté vache normand est un peu acculturé et ce sont de ces expériences qui me transforment dont je veux vous parler.

Dans le fond, je suis sûre que vous aussi, vous vous êtes posé cette question: "Est-ce que l'herbe est vraiment plus verte chez le voisin?" et c'est ce que nous allons tenter de découvrir ensemble.